Depuis des années, la ville de Cracovie est victime de la pollution. Les habitants ne sont pas tous bien informés ni vraiment éduqués pour lutter contre ce fléau. Ce problème de santé publique s’explique par une situation géographique et une météorologie particulières, mais aussi par des comportements négligents.

Cracovie se trouve dans une vallée entourée de basses collines et continue son développement économique à grande allure. La pollution industrielle, les gaz d’échappements produits par les voitures, les systèmes de chauffages obsolètes et autres rejets toxiques sont nombreux. L’air ainsi pollué n’est pas dispersé et vient stagner au niveau du sol où respirent chaque jour des centaines de milliers de personnes. Le vent pourrait être d’une aide précieuse ici, malheureusement il ne souffle que trop rarement. Et lorsqu’il souffle, c’est pour ramener la pollution des régions avoisinantes.

Des mesures ont été prises depuis des année pour améliorer la situation. Des voies de contournements de la ville ont été construites afin d’éloigner une partie de la circulation automobile. Le gouvernement de la ville incite les foyers à se chauffer au gaz plutôt qu’au charbon. Il semble que l’origine la plus importante de la pollution à Cracovie soit le chauffage privé des ménages. Les usines et les stations de production d’énergie sont beaucoup plus propres qu’avant et ne seraient à l’origine que d’un petit 30% de l’air pollué.

L’organe officiel qui s’occupe de la qualité de l’air en Petite Pologne est le WIOŚ (Wojewódzki Inspektorat Ochrony Środowiska w Krakowie) soit l’inspection régionale pour la protection de l’environnement à Cracovie. Son directeur Paweł Ciećko estime qu’environ 30% de la pollution de l’air trouve son origine dans les transports et 40% dans le chauffage privé.

Il y a trois stations de mesure de la qualité de l’air à Cracovie: l’une sur Krasińskiego près de la rivière pour mesurer la pollution de la circulation, une autre à Nowa Huta pour mesurer la pollution industrielle, et une dernière à Krowodrza pour mesurer la pollution de l’air dans un quartier résidentiel. Tous les relevés de ces stations sont publiés à l’adresse suivante : http://213.17.128.227/iseo/.

Personnellement, je regarde sur le site Wrota Małopolski pour m’informer de la qualité de l’air à Cracovie. dobra signifie bon, dostateczna = passable, zła = mauvais et bardzo zła = très mauvais.

J’ai utilisé les sources suivantes pour rédiger cet article: WIOŚ Kraków et Krakow Post.

La pollution à Cracovie
Share on Google+Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur sur notre site internet.
En savoir plus sur les cookies
Ok