J’habite, pour le moment, dans un appartement tout proche du centre-ville de Cracovie, et je passe mes nuits dans une bibliothèque bien fournie. Les livres qui s’empilent sur les étagères sont très anciens pour la plupart et nombre d’entre eux sont en français. La bonne nouvelle c’est que j’ai de la lecture, la mauvaise, c’est que je ne lis pas !

Cependant, j’ai trouvé sur ces étagères un tout petit livre de 141 pages écrit par Jules Michelet (historien français) et paru en 1852 à Paris : Pologne et Russie – Légende de Kosciusko.

Kosciuszko est l’un des plus grands héros de la Pologne et le livre retrace son parcours hors du commun. Il est aussi un héros de la guerre d’indépendance des États-Unis, citoyen d’honneur américain, et un homme très respecté dans le monde entier. Le plus haut sommet du continent australien porte d’ailleurs son nom, ainsi que le plus grand Parc National d’Australie. (L’actuelle Secrétaire d’État à l’Écologie, en France, est une descendante du frère ainée de Tadeusz Kosciuszko ; Nathalie Kosciusko-Morizet.)

Kosciuszko était un leader d’exception et un exemple pour les hommes, un “dictateur” qui mangeait à la table des paysans, le genre de personnage que l’on suit les yeux fermés. C’est ce que des milliers de polonais ont fait en regardant la mort dans les yeux des russes. En octobre 1794, Kosciuszko court au devant de l’ennemi russe avec 4000 hommes. Les russes sont 14 000 et sont beaucoup mieux armés. Kosciuszko, le père des peuples, tombe avec honneur et signe un acte héroïque qui touchera jusque le cœur des russes. La Pologne s’endort, déchirée entre la Prusse, l’Autriche et la Russie.

Le livre de Michelet dépeint un tableau extraordinaire de la Pologne et beaucoup moins glorieux de la Russie. Le peuple polonais y est décrit comme plein de courage et de gentillesse, d’honneur et d’humanité, un peuple que la France doit considérer comme ami du peuple français.

A Cracovie, les polonais ont érigé un formidable monticule de terre qui domine la ville, entre 1820 et 1823. De nombreuses places et rues portent son nom en Pologne, mais aussi dans toute l’Europe et aux États-Unis.

Tadeusz Kosciuszko
Étiqueté avec :    

Un avis sur « Tadeusz Kosciuszko »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur sur notre site internet.
En savoir plus sur les cookies
Ok