Notre passage à Dijon a été relativement court, certainement enrichissant mais un peu décevant. C’est une jolie petite ville avec ses qualités et ses défauts, et après tout, il suffit de s’y sentir bien pour l’aimer. Dijon c’est avant tout la capitale de la Bourgogne, une grande région française connue dans le monde entier pour son vignoble.

L’Université de Bourgogne m’a plu, j’en parle un peu dans cet article, mais je regrette de ne pas avoir vraiment mis le pied dans la vie étudiante comme je l’avais espéré au départ. Malheureusement, la promotion dans laquelle j’ai effectué mon Master était ridiculement petite, nous étions 6 élèves… Peut-être aurions-nous été plus nombreux, le cours de l’année aurait-il été différent. Je ne regrette pas cette situation cependant, le comité restreint de la classe nous a permis d’être mieux accompagné par les enseignants. La formation n’en est que plus efficace et je suis satisfait d’avoir pu en profiter.

Arrivé en novembre 2011, j’écris ce billet au mois de mars 2012. Finalement, c’est un hiver que nous aurons passé ici. Il y a du vent, du brouillard, de la pluie et de la neige et il fait froid l’hiver à Dijon. Ces mots viennent d’une personne qui a passé 3 hivers en Pologne tout de même. Les sorties sont donc limitées et on préfère recevoir ou rendre visite à des amis que d’aller prendre la température des quelques bars du centre-ville, à l’exception près de rencontres polyglotes qui nous ont permis de rencontrer du monde.

Bonne fortune, le club de foot de Dijon, est en ligue 1 cette année. Ce qui a permis aux amateurs de se rendre au stade pour voir des matchs. C’est une belle équipe, ambitieuse et entreprenante, et j’ai pris du plaisir à la voir jouer. Allez Dijon !

Du point de vue touristique, il faut sortir un peu de la ville pour explorer les joyaux de la Bourgogne. Au nord de Dijon se trouvent l’abbaye de Fontenay et le village de Flavigny-sur-Ozerain rendu célébre par le film ‘Le Chocolat’ (avec J. Binoche et J. Depp). Au sud, il y a les vignobles. La route des Grands Crus est superbe, nous l’avons prise à l’automne jusqu’à Beaune et un peu plus loin, et nous avons été admiratifs. Les châteaux se suivent et ne se ressemblent pas, les noms célèbres s’enchainent les uns après les autres, les paysages défilent et les odeurs (à moins que ce soit le vin) vous enivrent !

Après Lyon, Besançon, Odense, Paris, Cracovie et maintenant Dijon, je souhaite souhaite résolument aller au sud. Prochaine destination : Toulouse ! (hopefully..)

Dijon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur sur notre site internet.
En savoir plus sur les cookies
Ok