Les gens que j’ai rencontrés depuis que je suis en Pologne ont tous été très accueillants. La famille avec laquelle je vis actuellement montre beaucoup de générosité et d’amabilité à mon égard. L’hospitalité polonaise est une tradition qui perdure et la phrase “Gosc w dom, Bóg w dom” (Un hôte à la maison, Dieu à la maison) est encore d’actualité.

Dans le livre Pologne et Russie, dont j’ai déjà parlé ici, Jules Michelet parle de ce Savoir-être. J’ai d’ailleurs trouvé ce livre sur Internet, vous pouvez le consulter ici, rendez vous page 20 et lisez le chapitre “Causes réelles de la ruine de la Pologne”. Michelet y parle de la “facilité de coeur” et de la “bonté naturelle” des polonais. Lorsqu’on menait les enfants en visite, on leur disait : “Prends bien garde de ne pas nommer, de ne louer aucun objet que tu verras. Ce serait indiscret, le maître le donnerait à l’instant.” Michelet parle de “la nation humaine […] La nation généreuse, hospitalière, la nation donnante”.

Quel sens ont ces mots aujourd’hui, et quelle valeur représentent-ils?

L’hospitalité polonaise
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience utilisateur sur notre site internet.
En savoir plus sur les cookies
Ok